Notre site de défiscalisation immobilière

GAFA, les nouveaux Rois de l’immobilier ?

GAFA, entendons :  Google, Apple, Facebook, Amazon. Sont-ils les nouveaux rois de l’immobilier ?

Voilà une question qui mérite de se pencher dessus. Après avoir conquis la planète  Google (20 milliards de sites visités), Facebook (1,23 milliard d’utilisateurs actifs chaque jour a travers le monde), Amazone (+ de 300 millions de comptes clients actifs), les GAFA sont-ils à l’aube de détrôner les acteurs de la sphère immobilière traditionnelle  et  revoir totalement leur modèle économique ?

Pour le moment, l’immobilier, en France, a conservé le même mode de fonctionnement, soit : un acheteur mis en relation avec un vendeur, avec le plus souvent un intermédiaire professionnel de l’immobilier.

Mais tout ceci pourrait changer  notamment via Facebook et ses 22 millions de Français qui possèdent un compte. Une force de frappe qui dans une volonté stratégique pourrait être un véritable intermédiaire de mise en contact entre un acquéreur et un propriétaire avec le partage d’annonces immobilières.

Cette possibilité viendrait concurrencer l’ensemble des portails immobiliers mais pourrait devenir par là même  une opportunité de mise en avant des annonces pour les professionnels de l’immobilier. Aucun portail immobilier actuel ne pourrait lutter contre l’arrivée des GAFA.

GAFA roi de l'immobilier

Les Rois de la data :

Les GAFA, secrètement,  connaissent tout de leurs utilisateurs : CSP, intérêts, goûts, villes appréciées, achats, recherches spécifiques… Un ciblage facile pour eux. Des annonces ciblées en direction d’une audience hyper sensible à l’achat via de minutieux critères pourraient facilement faire mouche en quelques coups de clics.

Facebook a déjà mis un pied à l’étrier avec le lancement de Marketplace en octobre 2016. Cette nouvelle fonctionnalité, lancée en août 2017 en France, vient directement concurrencer des plateformes comme LeBonCoin et propose de mettre en relation des acheteurs et des vendeurs via des petites annonces en ligne. 18 millions d’objets auraient déjà été vendus via Marketplace aux États-Unis, dont… des biens immobiliers !

Les GAFA ont  les moyens ! D’ailleurs Facebook a lancé cette semaine dans l’hexagone sa fonctionnalité de « transfert d’argent » via Messenger. Cette deuxième hypothèse viendrait alors complètement disrupter le marché immobilier et concurrencer les traditionnelles habitudes immobilières.

La lourdeur est parfois bénéfique

Les effet de la complexité administrative dans notre pays sont tellement contraignantes que les agences immobilières ont moins de soucis à se faire. Ce qui les contraint dans leur quotidien assure en fait une certaine protection de leur métier. De la même manière, la complexité de la fiscalité française préserve encore la profession.

On voit cependant de nouveaux acteurs français tenter de disrupter le marché, comme par exemple la société Homeloop avec ses offres alléchantes coté vendeur. C’est une copie française d’Opendoor aux USA. Mais les français sont ils prêts à faire confiance aussi facilement à un algorithme ? Les Français sont-ils prêts aussi à vendre leurs biens légèrement en dessous du prix du marché ?

Reste à voir quelle sera la réponse des professionnels dans les mois à venir …

A lire aussi : 6 conseils pour faire une bonne affaire dans l’immobilier ?

A lire aussi : Réduire votre impôt avec l’immobilier de caractère !

Voir nos programmes

Suivez Buildinvest