Notre site de défiscalisation immobilière

L’ISF bousculé au profit de l’IFI tourmenté !

C’est voté !

Vendredi 20 octobre, les députés ont voté en première lecture (77 voix pour et 19 voix contre) la transformation de l’Impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en Impôt sur la fortune immobilière (IFI). Un manque à gagner annoncé de près de 3,2 milliards d’euros pour l’État .

Cette transformation est « un cadeau aux plus riches » selon différents opposants au gouvernement actuel (Le président du MoDem François Bayrou, hostile au remplacement de l’ISF…). Les politiques ne sont pas en reste dans cette opposition.

En effet, d’après une étude réalisée par un sondage Tilder-Opinionway 57% des français seraient opposés à cette nouvelle réforme.

IFI nouvel impôt

Aujourd’hui qui paye l’ISF ?

350.000 foyers sont assujettis à  L’ISF aujourd’hui (patrimoine net supérieur à 1,3 million d’euros). Il sera remplacé par un nouvel impôt, au même seuil et au même taux, mais dont le champ sera réduit au patrimoine immobilier.

Qu’en est-il des autres placements immobiliers ?

Les dons :

Ils permettront toujours de réduire l’IFI. « Les dons à des œuvres d’intérêt général pourront bénéficier d’une réduction de l’IFI de 75% » avec une réduction toutefois plafonnée à 50.000 euros par an.

SCPI/OPCI :

L’IFI est censé concerner tous les placements immobiliers. Les sociétés civiles de placements immobiliers (SCPI est une structure de placement collectif en immobilier), les organismes de placement collectif en immobilier (OPCI, une variante de la SCPI) et les titres de sociétés foncières cotées en Bourse devraient donc, en toute logique, entrer dans son champ.

Cependant,  la mesure suscite la grogne des professionnels du secteur. Comme le rappelle Le Monde, ces placements, surtout investis dans l’immobilier d’entreprise, jouent un rôle important dans le financement de l’économie.

Assurance vie :

L’interrogation se poursuit aussi avec le contrat d’assurance vie : c’est la compagnie d’assurance qui est propriétaire. Celui qui investit devra-t-il alors payer l’IFI?

Enfin,  10% des actifs des OPCI, sont en supports monétaires et jusqu’à 30% en actifs non immobiliers. Reste donc à savoir si cette part sera soumise ou non à l’IFI.

Avis d’expert : Autant se le dire, la suppression de l’ISF et l’arrivée de l’IFI ne devraient pas révolutionner le monde de l’investissement immobilier.

Ceux qui réglaient l’ISF seront tous gagnants en ne payant plus l’ISF sur la partie financière et continueront « peut être » de payer sur la partie immobilière si leur actif net immobilier atteint 1.3 M€.. tout en sachant que la résidence principale est déjà bénéficiaire d’un abattement de 30%.

D’après les chiffres  annoncés seules 150.000 personnes devraient donc rester concernées par l’IFI sur près de 67 M d’habitants en France et 30 M de personnes « seulement » qui s’acquittent d’un IR (Impôt sur le revenu).. pas de quoi s’inquiéter donc..

L’investissement immobilier conserve tous ses atouts sur le long terme (financement à bas crédit, rendement, défiscalisation etc..) et il  faudrait réaliser beaucoup d’investissement immobilier pour que la majorité des contribuables Français commence à être concernée par cet IFI…

N’oublions pas non plus le profil des investisseurs qui reste très différent.. d’un coté, un investisseur immobilier qui prépare sa retraite (souvent par l’intermédiaire d’un crédit), défiscalise son IR, cherche une « relative » sécurité et un rendement à long terme  ; de l’autre coté, un investisseur apte à miser « cash » sur les marchés financiers ou dans des sociétés (cotées ou non) qui cherche à atteindre un profit plus rapidement avec une prise de risque beaucoup plus importante..

A suivre..

Retrouvez nos autres sujets :

Comment la fiscalité peut aider à préserver un monument historique ?

6 conseils pour faire une bonne affaire dans l’immobilier ?

Voir nos programmes

Suivez Buildinvest