Notre site de défiscalisation immobilière

APL : Emmanuel Macron en appelle à la générosité des propriétaires !

APL, la grande rentrée d’Emmanuel Macron :

Début septembre, c’est la rentrée à l’Assemblée Nationale.  Emmanuel Macron a estimé que la responsabilité collective devait amener les propriétaires de biens immobiliers à réduire de 5 euros par mois leurs loyers. Ce qui permettra de compenser la baisse à venir des APL (Aide Personnalisée au Logement).

Voici un mois et demi qu’a été annoncée la baisse des APL de 5 euros à compter du 1er octobre. Certains syndicats étudiants et population opposée à cette déclaration ont vivement montré leur mécontentement sur la sphère digitale. Le Président de la République a souhaité répondre aux mouvements polémiques liés à cette annonce lors de la réunion avec les Préfets qui s’est tenue cette semaine.

Emmanuel Macron renvoie dos à dos locataires et bailleurs : «J’appelle publiquement tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros par mois», a déclaré le Président de la République, qui s’est dit «surpris du silence collectif» et de l’absence d’appel «aux bailleurs sociaux, aux propriétaires à baisser le prix du logement». «C’est cela la responsabilité collective», a-t-il ajouté.

Des opposants s’expriment depuis le lancement de cet appel. « Plutôt que baisser l’APL, il aurait été juste et efficace de taxer les transactions immobilières à plus de 10 000 euros le m² », s’agace la socialiste Marie-Noëlle Lienemann, qui affirme que cela aurait généré la « même recette ».

loyers en france

Que dit Renaud Deneux, Expert immobilier chez Buildinvest :

« C’est un « non sujet »…

Même si le principe d’une mesure « civique » est certainement louable  ; celle-ci n’aurait aucune incidence compte tenu de  la perte d’argent et de temps engendrée pour faire une modification de bail pour 5 € !!

Le  vrai problème est la question du « reste à vivre » des locataires en fonction de leurs lieux d’habitations respectifs.

Les loyers  sur paris, RP ou dans des grandes villes de France coûtent beaucoup plus cher que dans dans des plus petites agglomérations de province et sont en très grand décalage avec les aides uniformément perçues.

Ces différences non compensées créent de réelles  inégalités en terme de pouvoir d’achat et pourtant  les bénéficiaires perçoivent quasiment les mêmes aides quels que soient les montants des loyers de base supportés !

Il serait certainement préférable d’adapter et revoir les modalités de calculs de ces APL pour tenter de réduire des inégalités flagrantes plutôt que de  réduire ces allocations de manière uniforme sur tout le territoire.

Affaire à suivre…

Nous vous conseillons de lire aussi : Est il facile de devenir propriétaire en 2017 ?

Voir nos programmes

Suivez Buildinvest