Notre site de défiscalisation immobilière

Loi Pinel vs Loi Malraux : who win ?

Ces deux dispositifs sont très prisés des investisseurs. Chacun a ses avantages et ses inconvénients. Tour d’horizon.

Pinel : beaucoup de contraintes et des zonages à revoir

Les zones couvertes par le dispositif Pinel ne sont pas forcément intéressantes si on souhaite réaliser une plus-value à la revente. Un vrai handicap, quand on sait l’importance de l’emplacement pour un investissement immobilier. Les professionnels de l’immobilier réclament d’ailleurs une révision des zones. Seules 600 villes sont concernées. L’investissement est limité à 300.000 euros par an. Le prix du loyer est plafonné et la loi impose un plafond de ressources au locataire…

Le Pinel présente l’avantage d’être équitable, souple et vertueux. Il a aussi le mérite d’avoir relancé le secteur de la construction dans le neuf ces deux dernières années, ainsi que les investissements locatifs. Il a aussi bénéficié d’avantages fiscaux et de taux d’intérêt très bas. Mais il n’est pas toujours très rentable, comparé à d’autres dispositifs.

Malraux vs pinel

Malraux : un cru 2017 de haute volée !

L’inoxydable loi Malraux permet une réduction d’impôt égale à 30 % des travaux engagés et réglés dans l’année. Revue en 2017, la loi Malraux permet, pour tous les travaux dont le permis de construire a été validé après le 6 juillet 2017 :

– de déduire 400.000 euros de travaux sur une période pluriannuelle de quatre ans, au lieu d’être plafonné à 100.000 euros par an ;

– de reporter le déficit éventuellement non utilisé sur l’année, alors qu’il était perdu auparavant.

Renaud Deneux, Directeur du Développement de Buildinvest, ajoute que “cette loi ne concerne pas seulement l’hyper haut de gamme et permet surtout de protéger les centres villes.”

L’atout de la loi Malraux réside dans sa puissance de réduction fiscale (30% des travaux réglés) , dans sa rapidité de retour sur investissement (2 à 4 ans) et dans la flexibilité de sa déduction.

En revanche, son offre de plus en plus restreinte reste un inconvénient pour dénicher le bon projet même si cette rareté procure un avantage d’exclusivité et de qualité lors de la revente du bien.

Compte tenu de la situation des immeubles concernés et de la qualité de leur réhabilitation sous l’égide des Architectes des Bâtiments de France, l’investisseur sera pleinement rassuré quant à  la qualité et de la pérennité de son investissement..

A l’heure des aléas professionnels ou retournements de situations fiscales, la Loi Malraux reste certainement l’une des meilleures solutions immobilières actuellement proposées.

Voir nos programmes

Suivez Buildinvest